«

»

Loi de l’attraction : fixez-vous un objectif pour commencer

Vous y croyez, vous, à la loi de l’attraction ? Ça paraît trop simple non ? Il suffirait de demander à l’Univers pour recevoir. Dans ce cas, tout le monde aurait tout ce qu’il veut et on serait tous riches. Qu’en pensez-vous ?

Et pourtant ! La loi de l’attraction existe bien, mais il faut avoir le bon mode d’emploi pour pouvoir l’utiliser et surtout pour obtenir l’objet de nos désirs.

Loi de l'attraction - Demandez et recevez
Loi de l’attraction – Demandez et recevez

Comment ça marche ?

Oh, finalement, c’est tout simple, rassurez-vous, c’est un peu comme monter un escalier, vous montez une marche à la fois, vous ne vous retrouvez pas en haut juste parce que vous avez envie d’y être. Utiliser la loi de l’attraction, c’est exactement la même chose. Il ne suffit pas de vouloir quelque chose pour l’obtenir. Quoi que certains disent qu’il suffirait de vouloir. Personnellement, j’en doute. Je pense qu’en plus de vouloir, il faut aussi savoir agir (entre autres choses).

Bon, par quoi commence-t-on ?

Le plus simple sans doute : vous fixer un objectif, un but, déterminer quelque chose que vous désirez plus que tout, dont vous rêvez la nuit et que vous imaginez ne jamais pouvoir avoir. Il peut s’agir d’un objet comme une superbe nouvelle voiture rouge de préférence, une superbe maison de campagne, un appartement en ville, un magnifique collier d’émeraudes..

Mais, il peut également s’agir d’un nouvel emploi, d’une rentrée financière, de trouver le grand Amour… bref, imaginez que vous avez une baguette magique et que vous pouvez obtenir tout ce que vous voulez.

Maintenant, il va être question d’agiter cette baguette magique de manière intelligente. Eh oui, même les baguettes magiques ont un mode d’emploi (demandez donc à Harry Potter). Et la loi de l’attraction ne déroge pas à la règle, elle aussi possède un mode d’emploi qu’il est important de connaître pour pouvoir obtenir l’objet de nos rêves.

Vous savez, quand vous vous adressez à quelqu’un, vous l’interpellez, vous lui tapez sur l’épaule, vous prononcez son nom. Avec l’Univers, c’est exactement pareil. Si vous ne l’interpellez pas, il ne vous entend pas.

Est-ce que vous écoutez les conversations des autres quand on ne vous a pas offert d’y participer ? Non, je ne pense pas. Si l’on ne vous appelle pas, vous ne savez pas que c’est à vous qu’on s’adresse. L’Univers réagit exactement de la même manière. Si vous ne lui dites pas que c’est à lui que vous parlez, que c’est à lui que vous demandez quelque chose, il n’y a aucune raison pour qu’il vous réponde.

Pensez-y la prochaine fois, n’oubliez pas de l’appeler pour commencer.

Bien amicalement,
Bernard Lamonnier

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • la loi de lattraction vous y croyez

(3 commentaires)

  1. manu

    bonjour, dans le cas d’une demande pour avoir une meilleure relation avec quelqu’un qui s’est un peu éloigné, par exemple on veut le voir plus souvent, avoir plus de nouvelles, se rapprocher quoi, comment utiliser cette loi ? merci

  2. Lorenza

    comment appeler l univers de quel manière

  3. Christian

    Voilà plusieurs mois que je suis arrêté pour un accident du travail. Je travaillais alors beaucoup, sans compter mes heures, et sans aucune reconnaissance de ma hiérarchie en retour, le tout ayant des répercussions désastreuses sur ma vie privée, et incidemment sur mon moral et mon état de forme.
    Au tout début, je me suis contenté de me reposer en attendant l’opération de mon genou endommagé. Puis le repos passé, je me suis demandé pourquoi est-ce que cela m’était-il arrivé ? dans quel but ? quel message m’était envoyé ? Il est vrai que mon emploi actuel m’ennuie car il n’assure qu’une fonction purement « alimentaire » : il est aux antipodes de mon métier initial qui était dans l’aéronautique, domaine qui est une véritable passion pour moi et dans lequel je me retrouvais véritablement.
    J’ai fini par comprendre alors qu’ « On » avait surement cherché à me faire comprendre que je devais m’arrêter de courir, de manière si éperdue et dans la mauvaise direction ( = accident sur le genou). Le moment devait donc être arrivé pour moi de stopper pour faire le point, et de me poser, comme le pilote égaré en navigation en plein désert.
    Ainsi, au fil du temps, et d’heures au calme, c’est en empruntant un (long) chemin, commencé sur d’autres recherches pour « occuper mes journées », que j’ai peu à peu perçu une réalité qui était juste là, dissimulée derrière un manteau de brouillard.
    Une sorte de « vent » s’est alors mis à souffler, et la Lumière s’est faite peu à peu sur ce « nouveau monde », que je ressentais mais que je ne voyais plus.
    Et là ce fut une sorte de renaissance, de ré-ouverture de mes yeux, d’une re-prise de conscience. Ainsi par le biais de liens, de textes, de vidéos diverses, les explications me sont arrivées, les unes après les autres, chacune autant remplie d’acuité et de pertinence que la précédente, et ainsi de suite pendant plusieurs semaines. C’est pour moi depuis, une agréable et lénifiante sensation quotidienne de « vrai », une forme de connexion avec quelque chose de « grand » et de vivifiant.
    Jusqu’à aujourd’hui, où mes recherches en « rebonds » m’ont amené à lire le texte ci-dessus, lequel m’arrive comme une forme de point de bascule, comme le chemin enfin révélé vers un tremplin dont je devinais l’existence, mais sans en être conscient.
    Je vais prendre le temps de l’analyse et du recul, et fort de tout ce que j’ai pu « engranger » comme « informations », je dispose maintenant de tout le nécessaire pour emprunter ce « tremplin » et faire le grand saut pour rejoindre enfin à nouveau ce rivage que j’ai tant chéri. Alors juste : MERCI .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *