«

»

Loi de l’attraction : sommes-nous vraiment ce que nous pensons ?

Nous utilisons seulement 10 % de notre cerveau. Ceci n’est plus un mystère pour personne, la science l’a largement démontrée. Albert Einstein a dû profiter pleinement de ses 10 % et peut-être un peu plus. Imaginez à présent ce qu’il adviendrait si nous pouvions utiliser nous aussi la totalité des 10 % de notre cerveau, ou si nous en utilisions seulement un ou deux de plus ?

Considérons à présent ce que l’homme a développé comme puissance cérébrale depuis qu’il est sur terre. A-t-il commencé à utiliser seulement 2 ou 3 % de ses capacités cérébrales ? Sommes-nous arrivés aujourd’hui à l’usage de 10 % pour continuer d’apprendre à en utiliser davantage ?

La loi d’attraction ou la pensée positive nous aide à nous rendre capables de déterminer notre devenir, à l’améliorer et à visionner avec puissance ce que nous désirons afin de le réaliser par l’énergie psychique que nous détenons.

L’idée développée selon la loi d’attraction, c’est que nous pouvons diriger notre puissance mentale et nos pensées vers des buts que nous nous sommes fixés.

Nous ne devons pas pour autant croire que cette aptitude à concentrer notre énergie sur ce que nous voulons est facile à réaliser. Presque la totalité de la population mondiale pense qu’elle ne peut pas vivre sa vie autrement qu’en étant influencée par le monde extérieur. Elle a le sentiment qu’il n’est pas possible de faire grand-chose contre ce qu’elle appelle la fatalité.

La destinée représente l’idée selon laquelle un chemin nous est prédestiné et ce concept peut nuire à notre croissance. L’idée que seules nos actions ont une conséquence peut aussi nuire à notre croissance. Car la réalité est bien plus complexe que cela. Nos pensées engendrent, elles aussi, des conséquences. Et si nous sommes destinés à quelque chose, ce n’est certainement pas à être malheureux ou déprimé.

Si nos pensées nous permettent d’agir, et si elles influencent réellement notre devenir en nous donnant satisfaction sur ce que nous désirons au plus profond de nous-mêmes, alors il serait absolument irresponsable de ne pas en profiter. Les résultats de nos actions sont déterminés par nos pensées. Qu’elles soient conscientes ou non, nos pensées définissent qui nous sommes.

Nous ne pouvons pas exister qu’au travers de nos actions ou d’une destinée établie sans la moindre notion de libre arbitre. Notre libre arbitre consiste à penser librement de manière à améliorer notre existence.

Bien amicalement,
Bernard Lamonnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *